05.07 2017

Abilio diniz veut monter au capital de carrefour - capital.fr

Emplois
Photo Abilio Diniz veut monter au capital de Carrefour   - Capital.fr

Des revers de fortune qui forgent le caractère d’Abilio Diniz

Abilio Diniz (Capital) conçoit un plan de sauvetage sévère permettant de sauver le groupe GPA, qui vend son activité au Portugal, licencie vingt mille salariés et ferme 1/3 des grandes surfaces. Il est membre du Conseil Monétaire National à la fin de la décennie 1980, alors que le pays rencontre une période d'extrême inflation. En 1995, Abilio Diniz ouvre son groupe aux investisseurs. GPA se transforme en leader de la commercialisation au Brésil après qu'il ait déclenché une période d'achats d'entreprises.

GPA doit affronter la rivalité du géant français Carrefour au Brésil. Il renoue avec sa stabilité financière juste après la crise et commence à parler de partenariat avec le groupe Casino. En 2011, Abilio Diniz ambitionne de transformer GPA en numéro deux mondial de la distribution en réalisant la fusion du Grupo Pão de Açúcar avec Carrefour Brésil. Le chef d'entreprise vend 1 Mi$ d’actions à Casino et promet de concéder le contrôle de son groupe 7 années plus tard au président directeur de général de Casino. Dès 2012, Casino est actionnaire majoritaire de Grupo Pão de Açúcar. C’est le divorce et l'année suivante le départ d’Abilio Diniz de la présidence du conseil d’administration.

Ayant une richesse évaluée à près de 4 milliards de dollars, Abilio Diniz est le 10e homme le plus riche du Brésil, selon "Forbes". Parmi les 100 personnages ayant le plus d'influence dans le pays, on trouve le businessman, d’après le magazine brésilien "Epoca". Le businessman est devenu l’une des célébrités ayant le plus de poids du sous-continent Brésilien. Abilio Diniz est l’un des personnages les plus fascinants du sous-continent brésilien.

Une 1ère grande surface Grupo Pão de Açúcar créée dès 1959

En 1974, Abilio Diniz rencontre les fondateurs de Carrefour. Il s’inspire de leur succès pour faire croître sa propre chaîne. En référence au Pain de Sucre de Rio, la boulangerie familiale se nomme Pão de Açúcar. A la fin des années cinquante, Abilio Diniz inaugure la première grande surface du groupe. Une dizaine d’années plus tard, le groupe Pão de Açúcar regroupe quarante magasins et mille quatre cents salariés

Saviez-vous qu’il s’est formé aux arts martiaux pour ne plus être une tête de turc ? Dans les années 50, Abilio Diniz sort diplômé de l’école de management de la Fondation Getùlio Vargas à Sao Paulo. Lors de la crise de 1929, sa famille, d’origine portugaise, a émigré au Brésil. Abilio Diniz a vu le jour en 1936 à São Paulo.

La famille, le sport, un homme attaché aux valeurs

Au sein du monde du football, Abilio Diniz appartient au comité consultatif du club de Sao Paulo et il a créé le groupe de football d’Audax, destiné à repérer les jeunes potentiels. Sous son impulsion, des salles de fitness sont bâties dans les supermarchés GPA et des programmes financés par l'entreprise poussant ses salariés à prendre part aux marathons sont déployés. C'est un fait avéré : il est profondément confiant dans les bénéfices de l'entraînement sportif. Athlète, Abilio Diniz démarre chaque jour par un entraînement sportif. Ancien joueur de football, il a également pratiqué la capoeira et la boxe.